Accueil > Habiter le lieu / Valérie Sonnier
Née en 1967, VALÉRIE SONNIER est diplômée des Beaux- Arts de Paris en 1993. En 2003, elle y est nommée professeur de dessin et morphologie. À travers l’utilisation délibérée de médiums variés, dessin, peinture, photographie et film super 8, Valérie Sonnier déploie un univers travaillé par les liens entre souvenirs intimes et mémoire collective de l’enfance, par les notions de présence et d’absence, les fantômes et les apparitions. Parmi ses expositions récentes : Frac Picardie (Amiens), la Maba (Nogent-sur-Marne), la Centrale Électrique (Bruxelles), Helsinki Art Museum, le Grand Palais, le Musée National des Beaux-Arts (Taïwan).

Habiter le lieu / Valérie Sonnier

Exposition

Du 19 mai au 31 octobre 2021 au Château de Montrésor
Avec le soutien du Conseil départemental d’Indre-et-Loire
Réunis par Anne-Laure Chamboissier, commissaire artistique, une dizaine d’artistes, ont été invités à habiter des lieux* en Touraine du printemps à l’automne 2021 à la suite d’une résidence de création.
La thématique « Habiter le lieu » prend tout son sens en une période où chacun revoit ses modes de vie et les espaces qui l’entourent. Les artistes réinterrogent ce qui constitue ces lieux, que cela soit à travers le prisme de leur histoire, de leur architecture ou de leur fonction. Ces oeuvres dessinent une nouvelle cartographie sensible du territoire via leur regard singulier posé sur ces lieux.
L’exposition de Montrésor est une vaste installation (dessins, film, photographies, son) que le spectateur est amené à découvrir au fil de sa déambulation dans l’espace intérieur du château. Les dessins se mêlent aux objets du château, s’ajoutent aux photographies de famille encadrées et posées sur des commodes. Le dessin permet à l’artiste d’établir « un portrait » du lieu en l’explorant dans ses moindres détails. Le film et les photographies poursuivent la description des lieux et rendent hommage aux vies les ayant traversés sous la forme d’un fantôme. Une forme blanche fidèle à la première idée que l’on peut se faire d’un fantôme dès l’enfance, et qui représente tous les fantômes du lieu. Valérie Sonnier s’attache, non seulement, à évoquer la mémoire de lieux, mais également à lier intimement mémoire individuelle et mémoire collective.
*  Château d’Azay Le Rideau : Anne-Laure Sacriste, Chartreuse du Liget : Benoît Fougeirol, La Collégiale De Bueil-en-Touraine : Cécile le Talec, Château de Gizeux : Guillaume Constantin, Château de Valmer : Charles le Hyaric, Château de Champchevrier : Diego Movilla, Prieuré de St Cosme : Natalia Jaime Cortez, Château de Saché : Léa Bismuth et Nicolas Boulard, La Deviniere : Jean- François Guillon et Didier Galas, Domaine de Candé-Monts : Mézan d’Urville et écoMusée du Véron : Florent Lamouroux.